Russie – Arabie Saoudite en Direct Live

Ouverture du Mondial 2018 avec le premier match Russie – Arabie Saoudite ! Suivez la rencontre en direct live sur SharkFoot.

Composition Russie – Arabie Saoudite

Russie : Akinfeev, Fernandes, Kutepov, Ignashevich, Zhirkov, Gazinskiy, Zobnin, Samedov, Golovin, Dzagoev, Smolov.

Arabie Saoudite : Al-Maiouf, Al-Breik, Omar Hawsawi, Osama Hawsawi, Al-Shahrani, Al-Faraj, Otayf, Al-Jassim, Al-Shehri, Al-Dawsari, Al-Sahlawi.

Russie – Arabie Saoudite Top Story Lines

Les équipes locales ont eu tendance à obtenir de bons résultats en Coupe du Monde. Mais le classement mondial de la Russie (seulement 70e, derrière l’Albanie) et sa forme récente (1-2 en Coupe des Confédérations, une défaite amicale face à l’Autriche) sont tels que les espoirs ne sont pas grands. La Russie pourrait même ne pas faire partie d’un groupe assez faible composé de l’Uruguay et de l’Egypte, et encore moins menacer de remporter le titre, comme l’ont fait six équipes hôtes.

D’autre part, la Russie s’ouvre contre l’Arabie Saoudite, par acclamation l’équipe la plus faible du tournoi, avec des cotes de 1000-1 ou plus. Une correction amicale de 3:0 par le Pérou plus tôt ce mois-ci n’était pas propice.

Le gardien russe Igor Akinfeev, 32 ans, joue pour la Russie depuis l’âge de 18 ans. Mais il a toujours été considéré comme étant en dessous des meilleurs net-minders d’Europe. A vie au CSKA Moscou, c’est le genre de joueur qui se présente au début de la Ligue des champions et disparaît avant le début des matchs.

Une autre star du CSKA est Aleksandr Golovin, âgé de 22 ans, qui sera peut-être bientôt sur la voie d’une équipe européenne plus grande. C’est un talent polyvalent, et si la Russie doit réapparaître comme un champion du monde dans les années à venir, il est susceptible d’en faire partie intégrante.

L’Arabie saoudite manque de grands noms, c’est le moins qu’on puisse dire. Sur leurs 23 joueurs, 20 sont basés dans l’obscur championnat saoudien, tandis que trois jouent pour le genre d’équipes espagnoles qui ne sont pas souvent montrées à la télévision. Gardez un œil sur Mohamed Al-Sahlawi, qui a le nez pour le but. Ses 16 buts en qualifications ont dominé le monde, même si certains d’entre eux se sont heurtés à une faible opposition (huit au total en deux matches contre le Timor-Leste).

La dernière fois que l’Arabie saoudite s’est qualifiée, en 2006, elle a réussi un seul tirage au sort. En 2002, il était de 0-3, y compris une défaite de 8-0 contre l’Allemagne.