Chiffres et Top 11 de la 18e journée de Super League

Par Stéphane Combe
3 décembre 2012

Ce week-end avait lieu la 18e journée de Super League, dernière ronde du deuxième tour. Avant la longue trêve hivernale qui se profile tout doucement à l’horizon, les Romands ont semblé déjà avoir la tête en vacances. Retour en chiffres sur ces matchs, sans oublier de découvrir notre désormais habituel Top 11 du week-end.

Les résultats

Bâle – Saint-Gall : 1-0 (0-0)
Lucerne – Lausanne : 0-0
Servette – Thoune : 0-0
YB – Sion : 3-1 (1-1)
GC – Zurich : 1-0 (1-0)

Le classement

1. Grasshoppers 18/37
2. Bâle 18/33
3. Saint-Gall 18/33
4. Sion 18/32
5. Young Boys 18/24
6. Lausanne-Sport 18/21
7. Lucerne 18/18
8. Thoune 18/18
9. Zurich 18/17
10. Servette 18/11

Les chiffres

0 : Un match sous tension qui accouche d’une souris. Si la partie n’est pas restée totalement bloquée, le score nul et vierge entre Servette et Thoune ne fait en tout cas pas les affaires des Grenat, qui passeront l’hiver 6 points derrière tout le monde.

2 : Le nombre de penalty accordés et transformés ce week-end. Si la faute de Vanins sur Farnerud est indiscutable, celle de Besle sur Streller l’est beaucoup moins et a lancé une vive polémique en Suisse allemande contre l’arbitre Sacha Kever.

6 : Le nombre de matchs consécutifs sans défaite pour… le LS ! Les Lausannois avaient beau être favori à la relégation, ils ont montré un état d’esprit bien plus ambitieux. Conséquence, avec une probable victoire à Brühl en Coupe le week-end prochain, les Vaudois devraient arriver à Noël avec une série en cours de 7 matchs sans défaite. De quoi regretter l’arrivée des vacances ?

10 : Cela faisait 10 ans que GC n’avait plus été champion d’automne. Lors de la saison 2002/03, les Sauterelles avaient même tenu bon jusqu’à la fin du championnat, remportant leur 27e et dernier titre.

13 : Le tout petit nombre de buts encaissés par Daniel Lopar dans la cage du FC Saint-Gall sur l’ensemble du premier tour. Soit une moyenne de 0,75 but par match. Tout bonnement hallucinant pour un néo-promu, même si l’on connaissait déjà le talent du portier des Brodeurs.

19 : Le nombre de joueurs suisses à fouler la pelouse au coup d’envoi du derby entre GC et Zurich. Et au vu du niveau du football présenté, on a de quoi blâmer quelques présidents de Super League.

26 : L’écart de points entre GC et Servette, respectivement leader et lanterne rouge du championnat. A mi-saison, c’est énorme.

65 : En minutes, le temps de l’avantage numérique de Sion face à YB suite à l’expulsion d’Ojala pour une faute de dernier recours sur Lafferty. Endormis, les Valaisans n’ont ni su gérer le match, ni garder leur avantage, ni même le nul après l’égalisation des Abeilles. Résultat, une défaite intolérable qui ne porte pas à conséquence au classement dans l’immédiat. Un moindre mal pour les Sédunois.

Le Onze de la journée

 

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Plus dans Suisse, Super League
Grasshopper – FC Zurich (1-0) : Les notes du 270e derby zurichois

Le premier tour de la Super League s'est achevé dimanche soir par le 270e derby de la Limmat entre GC...

Fermer