25e journée de Ligue 1 : Montpellier passe devant le PSG

Par Johann Alessandroni
27 février 2012

Changement de leader pour cette 25e journée ! Dans un match complètement fou, Lyon et Paris se sont quittés sur un match nul (4-4). Montpellier en profite en l’emportant à domicile contre Bordeaux, l’équipe en forme du moment. Marseille s’est incliné à Brest malgré une grosse domination des Olympiens. Plus bas, Nancy et Sochaux ont perdu et ne chassent pas leur doute.

Les résultats

[matches league_id=2 match_day=25]

On a aimé…

Lyon et Paris se sont rendus coup pour coup !

Pour la réception du Paris Saint-Germain, Lyon se devait de réagir après deux défaites en championnat. Depuis septembre 1993, l’OL n’a plus perdu trois matches de suite en Ligue 1. Mais en face, le PSG, qui a arraché le nul contre Montpellier, se doit de prendre les trois points pour ne pas laisser Montpellier, vainqueur contre Bordeaux, leur voler la première place. Les deux équipes commencent le match sans round d’observation. Gomis met en danger Sirigu qui repousse alors que Pastore de la tête, sur un centre de Jallet, oblige Lloris à la parade. Paris semble prendre le dessus et met la pression sur la défense lyonnaise. Sur une belle combinaison entre Jérémy Menez et Guillaume Hoarau, l’attaquant préféré à Gameiro place un plat du pied parfait pour ouvrir le score. C’est compliqué pour l’OL, la défense prend l’eau mais Lloris veille. Cependant, offensivement, Lyon a toujours une force de frappe capable de marquer à tout moment. Mauvais renvoi de la défense parisienne, Källström remet le ballon au second poteau, Bafétimbi Gomis déclenche une reprise du droit pour égaliser. Les Gones sont en feu ! Deux minutes plus tard, Bastos délivre un ballon parfait de son pied gauche pour Lisandro Lopez qui donne l’avantage à son équipe. Le Brésilien ne s’arrête plus, Thiago Motta, sur corner, renvoie le ballon sur Michel Bastos qui laisse partir une volée somptueuse en pleine lucarne. L’avantage est réduit juste avant la mi-temps sur un penalty de Nenê qu’il a lui même obtenu après une faute idiote de Gonalons.
Après une telle première mi-temps, tout peut se passer en seconde période.  Lyon s’applique à bien défendre et reste dangereux en contre. Jimmy Briand en met un de plus de la tête sur corner. Ancelotti effectue ses trois changements, le PSG va tenter de revenir en 4-4-2. Lyon recule et ne semble pas du tout serein derrière. C’est le dernier rentrant, Ceara, qui est décalé par Hoarau et qui réduit la marque d’une frappe croisée du droit. Les occasions s’enchaînent sur le but lyonnais. Lloris mais surtout la maladresse de Bodmer et Gameiro retardent l’échéance. Dernière seconde, tous les joueurs parisiens sont devant, même Sirigu ! Bodmer met le ballon dans le paquet, Guillaume Hoarau s’arrache face à Koné et parvient à égaliser de la tête !
Ce but en toute fin de match a déclenché la colère de Garde et Aulas. Lyon peut s’en vouloir de ne pas avoir su tenir son avantage de deux buts, mais la fébrilité de la défense n’est pas un gage d’assurance. De son côté, le PSG a eu le courage de ne rien lâcher malgré les occasions manquées. La défense a toutefois été très mauvaise, notamment sur les coups de pied arrêtés. Comme dans tout match avec autant de buts, il y a évidemment des choses à revoir pour les deux équipes…

On s’en serait passé…

Après une première mi-temps largement dominée par l’AJ Auxerre contre Saint-Etienne, les Verts ont pu compter sur Ruffier, en très grande forme et qui a réussi à garder sa cage inviolée. Sentant que son équipe n’était pas dans un grand jour, Galtier a décidé de jouer le nul. Du côté de Fournier, la philosophie n’a pas changé. On joue très bas et on part en contre en cherchant Oliech. Pas de bol, quand personne ne veut jouer, on assiste à une purge avec aucune occasion et un rythme jamais vu, même à l’entraînement. On a malheureusement l’habitude de voir ça en fin de championnat, quand les points sont encore plus chers, mais cette saison on commence plus tôt. Mauvaise idée, on s’en passerait bien !

L’homme de la 25e journée : Guillaume Hoarau (Paris Saint-Germain)

Guillaume Hoarau et Kevin Gameiro

Guillaume Hoarau signe un doublé et risque de laisser Gameiro sur le banc derrière lui pendant quelques temps. (PSG.fr)

Souvent sur le banc, Guillaume Hoarau n’a jamais confié publiquement son mal-être. Il a su attendre sa chance, elle est venue contre l’Olympique Lyonnais. Préféré à Gameiro, le grand attaquant a parfaitement joué le coup sur une combinaison avec Menez pour ouvrir le score. Sur l’égalisation, on peut lui reprocher de ne pas y avoir cru pour sortir le ballon. Évidemment, Hoarau a toujours quelques problèmes de finition par moments. Mais son aisance technique et son jeu toujours très intelligent ont fait du bien. Sur le but de Ceara, c’est encore lui qui décale le Brésilien. Et pour finir, dans les dernières secondes, il a encore eu quelques forces pour s’élever plus haut que Koné et égaliser de la tête. Le match du renouveau pour lui ?

La déclaration de la journée

Jean Michel Aulas (président de l’Olympique Lyonnais) : « Les problèmes avec M. Fautrel ne datent pas d’aujourd’huiS’il ne se sent pas bien quand il arbitre Paris, il faut mettre un arbitre différent. Je ne sais pas pourquoi nous avons été désavantagés de la sorteJe ne sais pas dans quel intérêt, ni s’il y a des intérêts qui dépassent ceux du football à court terme. Mais c’est un peu dommage. Je suis déçu du résultat. Mais je suis surtout déçu de ce qui s’est passé sur le terrain. La remontée spectaculaire du PSG au score n’aurait pas eu lieu objectivement sans un laxisme orienté. » Comme il a souvent su le faire dans le passé, le président de l’OL aime détourner l’attention des médias. La fumée réapparaît toujours au bon moment pour cacher les problèmes de son équipe, notamment défensifs.

Les statistiques à retenir

  • 71% des buts inscrits par Montpellier cette saison sont venus en deuxième mi-temps.
  • Stéphane Ruffier a réalisé 6 arrêts en première mi-temps, aucun en deuxième.
  • 26 des 32 buts encaissés par Lorient cette saison l’ont été à l’extérieur.
  • Anthony Mounier a marqué 5 buts cette saison, tous à domicile, c’est son meilleur total.
  • Eduardo a marqué 4 buts en 6 matches depuis son arrivée à Ajaccio.
  • Kevin Bérigaud a marqué deux buts sur ses deux premiers tirs.
  • Bafétimbi Gomis est le seul joueur à avoir marqué au moins 10 buts lors de chacune des 6 dernières saisons en Ligue 1. (Opta)
  • 13 des 25 buts encaissés par Paris sont venus sur un coup de pied arrêté.
  • 20 des 45 buts marqués par Nenê en Ligue 1 l’ont été sur coup de pied arrêté.
  • Le but de John Utaka est le premier marqué sur corner à La Mosson en Ligue 1 cette saison. (Opta)
  • Lyon est l’équipe la plus prolifique en 1e mi-temps en Ligue 1 cette saison avec 22 buts (soit le total de Sochaux). (Opta)
  • Nenê est le joueur qui a remporté (4) et marqué (7) le plus de penalties en Ligue 1 cette saison. (Opta)
  • Le Lyon-PSG est le 5e match de Ligue 1 avec au moins 8 buts cette saison. (Opta)
  • Guillaume Hoarau a marqué 35 buts en Ligue 1, tous depuis l’intérieur de la surface. (Opta)
  • Didier Deschamps célèbre son 100e match en charge de l’OM en L1. (Opta)
  • Brest est le lieu où Marseille enregistre le plus de matches (9) sans jamais y connaitre la victoire en Ligue 1. (Opta)
  • La défaite à Brest met fin à la série de 16 matches sans défaite de l’Olympique de Marseille.
  • Depuis le départ de Lucho, l’OM n’a plus gagné un seul match en Ligue 1.
  •  Un seul des 95 derniers tirs de Sochaux en Ligue 1 a terminé au fond des filets adverses. (Opta)

Classement

[standings league_id=2 template=extend logo=true]

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Plus dans France, Ligue 1
Sagna veut Hazard à Arsenal

Eden Hazard est en partance, et quittera la Ligue 1 cet été. Préférant s'envoler outre-Manche, la guerre des nerfs pour...

Fermer